Guinée: La bataille de communication fait suite à la bataille électorale

Les résultats provisoires de l’élection présidentielle seront connus ce mercredi grâce à la Ceni qui va les proclamer, conformément à la législation guinéenne.

On saurait qui de Cellou Dalein Diallo de l’Ufdg ou d’Alpha Condé du Rpg Arc-en-ciel va remporter le scrutin. Bien entendu, la déclaration de victoire de Cellou de ce lundi a été un malheureux incident dénoncé à sa juste mesure par une bonne partie des guinées mais aussi par la communauté internationale à travers un communiqué conjoint de la Cedeao, de l’Union africaine et des Nations-Unies. Tout le monde est suspendu à la délibération de la Ceni qui est une commission paritaire donc censée travailler en toute autonomie.

Malheureusement, chaque camp est engagé dans une bataille de communication qui fait actuellement rage en Guinée.

 Du côté du Rpg, le ministre d’État à la présidence Youssouf Kiridi Bangoura n’a pas fait dans la dentelle : “Cette attitude (le fait de prononcer des résultats) est anti-républicaine et anti-démocratique appelle de la part de tous les patriotes et de tous les démocrates une vive indignation et une condamnation unanime. Le RPG-G Arc-en-ciel et ses alliés invitent les institutions compétentes à prendre toutes les dispositions nécessaires à prévenir le désordre et à empêcher toute velléité de déstabilisation du pays et de ses institutions légitimes”. 

La réaction du camp de Cellou ne s’est pas fait attendre: Le Directeur de la cellule de communication de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo déclare que “cette victoire que le peuple de Guinée a donnée à Cellou Dalein Diallo, elle sera exercée dans le cadre des lois de la République et conformément aux résultats que nous avons obtenus dans la totalité des bureaux de vote sans aucune possibilité de contestation”.

Le Président Condé a, sur sa page Facebook, émis un message lapidaire mais plein de sens : «Vous et moi. Je salue la maturité politique de nos concitoyens. La Guinée est une et indivisible. Paix. Quiétude. Sérénité. » Cette déclaration faite suite à la conférence de presse de Cellou proclamant sa victoire.

A ses différentes sorties, s’est ajoutée une forme de communication politique très forte, non-verbale mais expressive, c’est le fait de descendre dans la rue pour manifester sa victoire.

Le camp de Cellou Dalein Diallo ne s’est pas privée de fêter, déjà la victoire ainsi annoncée par leur leader. Il fallait battre le fer pendant qu’il est encore chaud et mettre ainsi la pression sur tout le monde. Malheureusement, le même camp parle de trois morts suite à ses manifestations de joie même si les autorités ne le confirment pas.

Plus inquiétant, le pouvoir n’a pas manqué de sortir un autre communiqué pour dire, clairement que des poursuites judiciaires seront engagés contre Cellou Dalein Diallo.

Pour qui sait lire entre les lignes, cela signifie qu’Alpha Condé et ses souteneurs sont sûrs d’être là après la proclamation des résultats car étant sûrs de leur victoire. Car, le minimum de sens de la République les auraient obligés à dire ‘’si nous sommes élus’’ Que nenni ! Ils promettent fermement des poursuites judiciaires parce qu’ils savent qu’ils seront encore là. Une manière indirecte mais éloquente de dire qu’ils vont gagner.

Comme quoi, la bataille de communication a pris le pas, en Guinée sur la bataille électorale qui a pris fin ce dimanche. Les uns et les autres veulent convaincre de leur victoire. Chacun y va à sa façon mais c’est dans le camp de Cellou que l’on sent beaucoup plus de zèle à montrer que l’on a gagné.

Dans le camp d’en face, le pouvoir, on est beaucoup plus serein et calme. Aux uns et autres d’en faire leur propre interprétation…

Pour notre part, nous pensons que les jeux sont faits et que celui qui va gagner aura, au moins, 54% des suffrages exprimés….

Assane Samb